Kazakhgate: les avocats d’Armand De Decker affirment qu’il sera «complètement blanchi»

©René Breny - Le Soir
©René Breny - Le Soir

Inculpé pour trafic d’influence dans le cadre du Kazakhgate, Armand De Decker est accusé d’avoir accéléré la création de la loi sur la transaction pénale. Des accusations qui « ne tiennent pas la route », selon ses deux conseils Michèle Hirsch et Adrien Masset, interviewés dans la Libre ce samedi.

« Hypothèse folle »

« Chronologiquement, les accusations ne tiennent pas la toute », estime Adrien Masset. « Nous affirmons avec force qu’Armand De Decker sortira blanchi de toute cette histoire ». Selon les avocats, « lorsque les faits ne correspondaient pas à l’hypothèse folle des enquêteurs, ils essayaient de changer les dates pour les faire correspondre ». Ils prennent ainsi pour exemple la loi de la transaction pénale, selon eux homologuée le 30 juin et non le 17 juin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous