Accueil Monde Union européenne

Nucléaire iranien: l’Union européenne présente ses mesures à Téhéran pour défendre les échanges commerciaux

Une présentation qui fait suite à la décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien.

Temps de lecture: 2 min

Le commissaire européen à l’Energie Miguel Arias Canete est arrivé samedi à Téhéran pour présenter aux dirigeants iraniens les mesures prises par l’Union européenne pour assurer la poursuite des achats de pétrole et protéger les entreprises européennes implantées dans ce pays.

M. Canete est le premier responsable occidental reçu à Téhéran depuis la décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien (JCPOA) conclu en 2015 et de réimposer des sanctions économiques dont les effets s’imposent aux entreprises étrangères. Le commissaire européen présentera les mesures décidées par l’Union européenne pour permettre la poursuite des échanges commerciaux avec Téhéran. Il espère en contrepartie obtenir la confirmation de la volonté des dirigeants iraniens de ne pas quitter l’accord nucléaire.

20 milliards d’euros

Les échanges commerciaux entre l’Union européenne et l’Iran représentent 20 milliards d’euros. L’Iran a acheté en 2017 pour 10 milliards d’euros de biens, et l’Union européenne pour 10 milliards d’euros dont 9 milliards d’euros de pétrole. Les six principaux pays importateurs de pétrole iranien sont l’Espagne, la France, l’Italie, la Grèce, les Pays-Bas et l’Allemagne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Björn Deckers, dimanche 20 mai 2018, 19:43

    C'est pas bientôt fini, la dictature US? J'entends ici et là que Trump aurait le droit de sanctionner les entreprises UE qui ne se soumettraient pas au retrait US de l'accord. Qu'est-ce que c'est que ces pratiques de république bananière? L'UE doit se doter de l'arsenal empêchant les USA d'interférer dans SA diplomatie. Que les USA se retirent avec une légèreté confondante et à la vérité stupide de l'accord avec Téhéran, et sanctionne les entreprises US si ça leur chante. L'UE n'a pas à se laisser entrainer dans la vassalité de Washington vis-à-vis de Tel-Aviv! Sinon, autant laisser les dingos nazis de Tel-Aviv décider à la place de Mogherini! Quel pantalonnade grotesque!

  • Posté par Guy Bartet, mercredi 23 mai 2018, 17:00

    En réalité Trump ne peut sanctionner que les entreprises européennes qui commercent avec l'Iran ET les USA. Comme par exemple une banque belge qui prête à l'Iran et a une filiale aux USA. Rien ne l'empêche de sanctionner la filiale. À part la morale ou le fairplay, mais ça...

Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une