Accueil Culture Cinéma

Festival de Cannes: «Leto», un film d’espoir, d’amour et de liberté

Kirill Serebrennikov est incontournable lorsqu’on évoque la nouvelle génération de réalisateurs en Russie. Au cours des dix dernières années, Il avait déjà présenté « Le Disciple », présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes en 2016.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Pitch

Leningrad, un été dans les premières années 80: la scène rock est en pleine ébullition. Tandis que les vinyles de Lou Reed et de Bowie s'échangent sous le manteau, une scène rock émerge en amont de la Perestroïka. Viktor Tsoï, un jeune musicien nourri comme tant d’autres aux sons de Led Zeppelin et David Bowie, cherche à se faire un nom. La rencontre avec son idole Mike et son épouse, la belle Natacha, va changer le cours de son destin. Ensemble ils vont construire la légende de Viktor, qui le rendra éternel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs