Accueil Culture Cinéma

Festival de Cannes: «Plaire, aimer et courir vite», la nostalgie des années 90

Auteur de livres pour enfants, de romans, metteur en scène de théâtre et d’opéra, chroniqueur et cinéaste, Christophe Honoré, breton de souche, revient en compétition avec son onzième film, onze ans après y avoir présenté « Les chansons d’amour ». En 2011, « Les Bien-Aimés » avait fait la clôture du 64e Festival de Cannes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Le pitch

990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs