Accueil Sports Football Football à l'étranger France

Ligue 1: après Balotelli, Nice voit son entraineur, Lucien Favre, annoncer son départ

L’entraîneur de Nice, Lucien Favre, a annoncé «qu’il allait quitter Nice et la France», samedi, après le match de la 38e et dernière journée de Ligue 1 perdu à Lyon (3-2).

Temps de lecture: 2 min

«Mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant. C’était deux ans fantastiques, au niveau humain et sportif, c’était génial. Ca fait partie du football. C’est comme cela, c’est un choix», a-t-il ajouté simplement alors qu’il est pressenti comme entraîneur de Dortmund.

Lucien Favre était arrivé à Nice en début de saison 2016-2017. L’OGCN s’est classé 8e du championnat de France cette saison après sa dernière défaite à Lyon 3 à 2 au Parc OL.

«Durant ses deux saisons chez nous, Lucien a contribué à continuer de faire grandir l’OGC Nice, avec en prime un parcours exceptionnel l’an passé», a réagi le président de Nice Jean-Pierre Rivère dans un communiqué sur le site du club.

«Nous le remercions pour la qualité du travail qu’il a accompli à la tête de l’équipe et pour son investissement constant. (...) Nous lui souhaitons le succès qu’il mérite dans le nouveau challenge qui l’attend», a ajouté le président niçois.

Dans son communiqué, Nice écrit que le départ de Favre, «anticipé par la direction», «se traduira par l’arrivée prochaine d’un nouvel entraineur dont le profil demeurera en droite ligne avec le projet de l’OGC Nice conduit par son président Jean-Pierre Rivère et son directeur général Julien Fournier».

En conférence de presse, Favre a par ailleurs fait état d’une «saison difficile. Nous avons travaillé comme la saison passée. C’était une saison irrégulière. Je prends les choses comme elles sont. J’ai vu dès le début que ce serait difficile.»

Sur le résultat du match face à Lyon, il a affirmé que ce n’était «pas cruel, il ne faut pas exagérer. En première période, Lyon a mis du rythme que nous avons peiné à tenir. Nous avons marqué sur un contre mais nous avons tenu jusqu’à la mi-temps. Dès que le rythme devient élevé on cède un peu facilement. Nous n’avons rien lâché jusqu’au bout mais ce n’est pas assez.»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb