Accueil Sports Football Football belge Standard

Fin de parcours pour Sa Pinto au Standard: «Parfois, il vaut mieux ne pas continuer »

A l’issue de la conférence de presse d’après-match ce dimanche, Ricardo Sa Pinto a annoncé ce que tout le monde savait déjà lors d’un long monologue : « C’était mon dernier match en tant qu’entraîneur du Standard ».

Temps de lecture: 3 min

Ricardo Sa Pinto ne sera plus l’entraîneur du Standard, la saison prochaine. Son contrat a été rompu à l’amiable. Il a annoncé la nouvelle en conférence de presse, après la rencontre face à Charleroi.

Ricardo Sa Pinto, quelle est votre analyse de la rencontre de ce dimanche ?

C’était un vrai derby, avec des bons et de moins bons moments. Nous avons eu des opportunités mais Charleroi était fort. Nous avons eu quelques difficultés en première mi-temps mais c’était meilleur en seconde. C’était un vrai derby même si personne n’a vraiment été efficace. Nous voulions rester deuxièmes et nous y sommes parvenus.

Pourquoi avoir laissé Mehdi Carcela sur le banc pour débuter le match ?

Mehdi a commencé le ramadan et a connu quelques difficultés physiques à l’entraînement cette semaine. Il n’était pas à 100%. Nous avons donc décidé de le faire commencer sur le banc et de l’utiliser au bon moment, en seconde période, pour essayer de faire la différence. C’était un derby avec de l’agressivité et il fallait être à 100% pour jouer nonante minutes.

Quel bilan personnel tirez-vous de votre saison ?

Je ne sais pas si c’est une surprise pour vous, sans doute pas, mais je dois annoncer que c’était mon dernier match en tant que coach du Standard ce dimanche. C’est un moment émouvant parce que j’aime ce club, cette équipe, les conditions de travail, etc. Nous avons fait un long travail ici mais parfois, il vaut mieux ne pas continuer. Ce n’est pas quelque chose que je veux vraiment mais nous avons parlé avec la direction et nous avons décidé de rompre le contrat de manière civilisée. J’espère que mon successeur parviendra à résoudre les problèmes qui ne le sont pas encore. Quand je suis arrivé ici, le club n’avait plus disputé les PO1 depuis deux ans. Il n’y avait pas d’union, plus de passion et tout le monde jouait pour lui-même. C’était difficile de tout changer. Le Standard est club au sein duquel il y a de la pression et quand on ne gagne pas, c’est encore plus difficile. Les supporters sont tristes, ne comprennent sans doute pas mais je suis fier du travail que nous avons réalisé. Nous avons créé une famille avec une mentalité de vainqueur. Nous avons retrouvé la fierté du Standard. Nous avons gagné la Coupe, nous sommes qualifiés pour les préliminaires de Ligue des Champions, avons rêvé de remporter le championnat presque jusqu’au bout. Nous sommes champions des PO1 et j’en suis fier. Nous avons la meilleure attaque, la meilleure défense. De nombreux joueurs ont progressé, d’autres ont été lancés et sont le futur du club. L’esprit Standard est de retour, nous avons refait de Sclessin un enfer. Je pense, et c’est mon opinion, que l’équipe est compétitive pour gagner le titre la saison prochaine. Pour terminer, je tiens à remercier les joueurs, qui ont joué avec grinta, intelligence et qui ont beaucoup de qualités. Ils ont cru en la possibilité de faire quelque chose de grand et ils l’ont fait. Merci aussi à mon incroyable staff technique qui m’a supporté et permis de devenir un meilleur coach. Merci aux supporters, qui sont vraiment incroyables. Ce n’était pas facile au début mais je suis allé discuter avec eux et je les remercie pour leur patience.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bauwens Luc, lundi 21 mai 2018, 18:12

    Magnifique entraîneur, quel progrès réalisé en une saison. Merci Monsieur Sa Pinto, notre coeur est avec vous pour toujours.

  • Posté par Albert COUNET, lundi 21 mai 2018, 10:37

    Il a rapporté la fierté et remis de l'ambiance dans le stade. Liège is back comme on dit ailleurs... Mais il faut maintenant travailler sur le long terme, trouver un Ferguson ou un Wenger liégeois. Sa Pinto, malgré toutes ses qualités, est trop émotionnel pour s'inscrire sur le long terme. Il doit d'abord mûrir (vieillir un peu) accumuler de l'expérience. Cela va être un sacré challenge pour la direction du Standard de trouver l'oiseau rare, dans les limites d'un budget belge. Il faudrait la Champions League chaque année pour financer un plan aussi ambitieux. Bravo pour l'ambition et Good Luck

  • Posté par Claeys Alain, lundi 21 mai 2018, 10:48

    Parce que MPH est moins sanguin ? Vous souvenez-vous le nombre de fois où il a été renvoyé en tribune lorsqu'il entraînait Bruges ? Non, tout cela, ce sont de fausses justifications ! Venanzi voulait MPH, il l'aura ! Comme Wilmots en équipe nationale, qui lui aussi a été remercié comme un malpropre, Sa Pinto a remis le Standard en selle. Il ne restera plus à MPH qu'à faire mieux que lui, c'est à dire, au minimum, être champion de Belgique! J'espère pour le Standard qu'il réussira, mais je suis loin d'en être sûr. Fameux challenge ! Les supporters l'attendront au tournant !

  • Posté par FREDERIC PAEME, lundi 21 mai 2018, 9:13

    Merci à Ricardo Sa Pinto pour tout ce qu'il a apporté cette saison, et notamment ramené l'esprit Standard. Un excellent bilan !! Il peut partir la tête haute, contrairement à certains de ces prédécesseurs...

  • Posté par Michel Jean-marie, lundi 21 mai 2018, 9:06

    Un caractère très fort mais Michel (Preudhomme) aussi. Bonne continuation à Ricardo.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb