Accueil Sports Football Diables rouges

Nainggolan, sacrifié sur l’autel de la bien-pensance

La saga Nainggolan a pris fin avec l’issue attendue : l’absence du médian de la liste de Roberto Martinez. Une décision qui prive la Belgique d’un de ses meilleurs éléments et symbolise la capacité de l’Espagnol à prendre des décisions impopulaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Le couperet est tombé. Injuste ? Complètement tant le niveau du médian depuis qu’il a rejoint l’AS Rome en fait une certitude, si pas dans le onze de base de l’équipe belge, au moins dans la sélection. « C’est le seul qui a tenu son rang face à Liverpool », déclarait récemment Aad de Mos. « Qu’on le laisse fumer sa cigarette et boire sa bière. Ne pas le prendre serait incompréhensible ».

Etonnant ? Non, tant le fil qui le reliait à la sélection semblait ténu et fragile, le sélectionneur ayant clairement marqué, depuis son entrée en fonction il y a deux ans, sa désapprobation quant au comportement du joueur et ayant fait planer le doute à chaque sélection sur sa présence. Cette communication désastreuse et mâtinée de faux-fuyants n’a fait que nourrir un débat qui a parasité les deux premières années de Martinez à la tête des Diables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Cahen Guy, mardi 22 mai 2018, 11:52

    Il est vrais que c'est tellement plus important que de grignoter nos pensions. Les footballeurs n'auront pas ce problème.

  • Posté par Gilles Claudy, lundi 21 mai 2018, 20:59

    Il y avait une erreur primaire a ne pas commettre, elle est faite.

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, lundi 21 mai 2018, 17:52

    Je dois avouer que je suis fort heureux de ne jamais avoir aimé le football.

  • Posté par Jean-Marie Lequesne, lundi 21 mai 2018, 17:28

    Je constate que l'entraîneur belge ne sait pas adapter son schéma de jeu aux potentialités des joueurs dont il dispose. En attendant, on lui souhaite bonne chance mais il a intérêt à mener SON équipe à bien car cela pourrait lui être rapidement reproché. Se priver d'une telle capacité de tir au but !

  • Posté par Champenois Jean, lundi 21 mai 2018, 17:27

    Parce que Nainggolan boit, fume, se comporte d'une façon indigne, on doit nécessairement le prendre comme joueur, il y en a d'autres aussi ou plus capables que lui. Bravo Mr Martinez pour votre choix. C'était le meilleur.

Plus de commentaires

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs