L’armée américaine passe par la Belgique pour renforcer l’Otan à l’Est (photos et vidéos)

Le port d’Anvers est durant quelques jours le théâtre de l’arrivée du matériel d’une brigade blindée américaine, déployée en Europe pour «  réaffirmer le solide engagement américain dans la sécurité collective des pays membres de l’Otan », a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Un premier navire transportant plus de 800 véhicules à roues, dont des transports de troupes et une grande quantité de matériel de la 1st Armored Brigade Combat Team (1ère brigade blindée de la 1st Cavalry Division (1ère division de cavalerie) basée à Fort Hood, au Texas, est arrivé vendredi à Anvers en provenance des Etats-Unis. Il doit être déchargé dimanche et lundi, a-t-on précisé de source militaire.

Plus de 2.500 véhicules

Deux autres navires rouliers doivent ensuite se succéder pour acheminer en Europe au total plus de 2.500 véhicules – dont des chars lourds M-1 Abrams – de cette unité venant renforcer le flanc oriental de l’Otan.

Le matériel – le personnel, soit plus de 3.000 hommes et femmes, arrive principalement par avion – prendra ensuite la route vers la Pologne, leur destination finale, selon l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles.

L’armée belge contribuera à assurer la sécurité des opérations de déchargement et escortera les convois militaires américains, dans le cadre de l’opération baptisée « Fort to Port » (combinant le lieu de départ, Fort Hood, et celui d’arrivée, le port d’Anvers), sous la houlette du commandement militaire de la province d’Anvers.

► 800 véhicules et 3.300 militaires transitent par la Belgique, notre reportage à lire sur Le Soir+.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chef de la Défense, le général Marc Compernol est confronté à un énorme problème de recrutement depuis plusieurs années.

    Le général Compernol, chef de la Défense: «On a un énorme problème. Beaucoup de gens quittent l’armée»

  2. © Belga

    L’épidémie de grippe frappe à nos portes, que faire?

  3. Mehdi Nemmouche a renvoyé à plus tard les réponses aux questions posées par la présidente Massart.

    Nemmouche, le procrastinateur, s’énerve et réserve ses réponses

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite