Accueil Société

Le parquet ne rit pas concernant les fausses alertes à la bombe

Les appels signalant les colis suspects et même les attentats imminents se sont multipliés ces derniers jours.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Deux alertes à la bombe à Liège en moins de 24 heures. Trois autres en province de Namur ces dix derniers jours. Si le niveau de la menace est descendu d’un cran, le climat reste très tendu. Les appels signalant les colis suspects et même les attentats imminents se sont multipliés ces derniers jours. Ils émanent de citoyens inquiets à la vue d’une mallette égarée mais aussi de plaisantins. Que risque celui qui joue avec les nerfs des démineurs ? Lundi, le procureur du Roi de Namur et le chef de corps de la police zonale, Pascal Ligot, ont rappelé que les auteurs de telles alertes encourent une peine allant de trois mois à deux ans de réclusion et une amende pouvant aller jusqu’à 1.800 euros.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs