Accueil Environnement

Ecrans de fumée et surenchère sur les objectifs climatiques

Toujours pas d’accord entre le fédéral et les Régions sur le partage des objectifs climatiques belges. Charles Michel annonce une contribution belge de 50 millions au financement climatique international.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

A u stade où on en est, c’est un peu idiot que la Wallonie et la Flandre ne se tapent pas dans la main ». Un peu de la Belgique a débordé dans le gigantesque centre de conférences qui abrite jusqu’au 11 décembre prochain au moins, la conférence des Nations unies sur le climat, la COP21. Car si comme près de 150 de ses homologues le Premier ministre Charles Michel (MR) a pris la parole « urbi et orbi » pour appeler à l’urgence d’une action résolue contre les changements climatiques, sa position était un peu inconfortable. Jusqu’à lundi soir, les différentes entités de notre pays – trois Régions et le niveau fédéral – ne s’étaient toujours pas entendues sur la répartition des objectifs climatiques belges. Formellement, rien à craindre. « Esthétiquement » plus gênant, reconnaissait un participant à la réunion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs