Accueil Société

Pour Frans de Waal, «il y a une continuité entre l’homme et l’animal»

Le primatologue néerlandais Frans de Waal sera prochainement à Bruxelles. Spécialiste de l’intelligence animale, il veut montrer l’empathie, le sens de la justice, de la moralité chez les animaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Une femelle chimpanzé qui emporte de la paille pour se prémunir d’un froid qu’elle n’a pas encore physiquement ressenti. Des geais qui anticipent la perception d’un congénère et s’en servent pour le tromper. Des dauphins qui s’appellent par leur « prénom » ou qui maintiennent un membre de leur tribu au-dessus de l’eau alors qu’eux-mêmes restent sous la surface… La science est remplie d’exemples toujours plus étonnants de l’intelligence des animaux. Une époque nouvelle s’est ouverte ces dernières années où la crainte d’être taxé d’anthropomorphisme n’arrête plus les chercheurs.

L’animal n’est pas une machine

Pour le célèbre primatologue Frans de Waal, notre regard sur la nature a trop longtemps été aveuglé par les penseurs qui n’ont vu dans les animaux que des machines uniquement sensibles à des stimuli ou à des instincts. Des machines dont l’homme serait infiniment supérieur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, mardi 22 mai 2018, 16:24

    Exit Adam et Eve, et le péché originel, cette invention commerciale de St Augustin, qui nous rendait tout coupables tant que nous n'avions pas l'absolution d'un prêtre. Mais pas seulement: Dans le livre "Les enfants d'Icare" d'Arthur C. Clarke, l'auteur nous fait comprendre que l'évolution prochaine de l'espèce humaine, étant une évolution de l'esprit, se passe en quelques mois. Mais je n'en crois rien: notre esprit s'inscrit dans une histoire qui remonte à au moins 3 millions d'années pour les humanoïdes, sans oublier l'esprit de leurs prédécesseurs. Cela est très important, car cela permet de relativiser ce que l'on appelle l'intelligence artificielle (en informatique), dont en tout cas le mot 'artificiel' est juste. Mais nous sommes très loin du compte, et nous ne savons toujours pas définir ce qu'est exactement l'intelligence. En tout cas, celle d'une espèce incapable de gérer son biotope est à remettre sérieusement en question...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs