Accueil Monde Proche-Orient

Didier Reynders demande à l’Irak de ne pas exécuter le djihadiste belge Tarik Jadaoun

Tarik Jadaoun a été condamné à mort en Irak pour appartenance à l’Etat islamique.

Temps de lecture: 1 min

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a annoncé mardi avoir demandé aux autorités irakiennes de ne pas procéder à l’exécution du djihadiste belge Tarik Jadaoun, sous le nom de guerre d’Abou Hamza al-Belgiki, condamné à mort par pendaison pour appartenance au groupe Etat islamique (EI).

«J’ai demandé à mon homologue irakien de ne pas procéder à l’exécution», a-t-il affirmé à la presse en marge d’une rencontre avec le président de la Commission de l’union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, en rappelant l’« opposition de principe» de la Belgique et de l’Union européenne dans son ensemble à la peine de mort et des demandes antérieures

Selon Didier Reynders, qui a reçu confirmation officielle de la condamnation mardi à Bagdad du Verviétois Tarik Jadaoun, ce dernier dispose d’un délai de trente jours pour faire appel. «Nous allons peut-être attendre la procédure d’appel avant d’aller plus loin», a-t-il dit.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

96 Commentaires

  • Posté par Meeus Roger, mercredi 23 mai 2018, 8:07

    Faudra peut-être le decorer?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une