Accueil Société Régions Bruxelles

La friche Josaphat, nid à espèces rares

Le terrain est voué à être transformé en quartier dans les années à venir. Des amoureux de la nature se baladent quasi quotidiennement sur le site de l’ancienne gare pour y observer la faune et la flore locale et grossir les bases de données de Natagora. La disparition progressive des dernières grandes friches bruxelloises. semble inévitable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

À cheval entre Schaerbeek et Evere, un vaste pan de terre de 35,5 hectares ; la friche Josaphat. D’ici une dizaine d’années, ce terrain servira d’écrin à un nouveau « quartier durable » comportant 1.600 logements. L’ancienne gare a en effet été acquise en 2006 par la SAU (la Société d’Aménagement Urbain de la Région), qui est chargée de superviser l’émergence de ce vaste projet urbanistique sur ce qui est considéré par le gouvernement comme une Zone d’Intérêt Régionale (ZIR).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs