Accueil Opinions Éditos

Mawda: l’honneur de la Belgique est en jeu

Ce n’est qu’après avoir établi ce qu’il s’est passé que l’on verra si et comment la question de la responsabilité politique se pose.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Un enfant qui fuit la guerre ne peut mourir en Belgique d’une balle de la police. Pas chez nous, pas sur notre sol. Mais si cela se produit, ce n’est pas l’empathie, la compréhension ou les excuses qui peuvent faire office de réponse et « effacer » l’ardoise, mais l’établissement de la vérité, par tous les moyens, de manière ensuite à pouvoir rendre la justice.

Mawda est morte à deux ans, d’une balle dans la tête, quelque part sur l’autoroute E42. Une semaine plus tard, on est revenu au fonctionnement normal d’une démocratie, où l’on donne au mort, d’abord et avant tout, le statut de victime et à ses parents le droit inaliénable à l’humanité : à défaut d’avoir pu être aux côtés de leur enfant lors de ses derniers instants, pouvoir l’enterrer selon leurs souhaits et savoir ce qui leur vaut de porter un petit cercueil en terre, sans se faire signifier par priorité, de quitter le territoire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, dimanche 27 mai 2018, 8:58

    Je ne sais pas où se trouve l'honneur d'un pays lorsque que l'on stigmatise un représentant de l'Ordre qui n'a fait que son Devoir ! par contre, madame, le grand SILENCE en ce qui concerne le chauffeur. Encore un malheureux immigrant, victime de la tyrannie de la Belgique mais, qui, prudemment pris la fuite ....on se sait jamais ....!

  • Posté par Mugemangango Gérard, lundi 28 mai 2018, 0:24

    Si le devoir d’un agent des forces de l’ordre le conduit à devoir prendre le risque de tuer des enfants qui fuient la guerre, c’est clairement l’honneur du pays qui est en jeu.

  • Posté par Bernard Dropsy, vendredi 25 mai 2018, 13:20

    Hélas, il y a longtemps que l'honneur de ce pays a été bafoué, depuis l'arrivée de la NVA exactement, avec toutes ses marionnettes !

  • Posté par Passtoors Hélène, jeudi 24 mai 2018, 18:56

    Excellent édito, merci Béatrice Delvaux. Oui, c'est l'honneur du pays qui est en jeu ainsi que notre Etat de droit. Et j'ajouterai qu'il faudra arrêter de considérer des migrants comme des criminels pour le simple fait qu'ils cherchent refuge de situations dont aucun Belge ne voudrait, si seulement il peut les imaginer. Des situations qu'on dirait facilement ici 'invivables'.

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 1 juin 2018, 10:45

    Pas le considérer comme des criminels mais pas non plus comme des enfants de coeur

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs