Accueil Culture Livres

Décès de Philip Roth, géant de la littérature à l’humour mordant

Le romancier américain n’écrivait plus mais son œuvre lui survivra.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

A défaut du Nobel de littérature dont il fut longtemps, et en vain, le favori, le romancier américain Philip Roth avait été honoré en France l’an dernier par la publication d’un volume de la Bibliothèque de la Pléiade rassemblant cinq de ses romans. L’œuvre de Philip Roth, qui vient de mourir à 85 ans, est bien sûr beaucoup plus vaste. Ouverte en 1959 avec Goodbye, Colombus, elle l’a mené jusqu’en 2010 avec Némésis, annonçant peu de temps après qu’il avait cessé d’écrire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Robert Moor, mercredi 23 mai 2018, 10:03

    Une écriture fluide, une culture impressionnante et ... des fantasmes érotiques évoqués de manière très crue. Un personnage étonnant.

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs