Accueil Monde Proche-Orient

Le droit de conduire, oui, mais en silence

Le 24 juin prochain, les Saoudiennes seront enfin autorisées à conduire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

On commence par la bonne ou la mauvaise nouvelle ? Le 24 juin prochain, les Saoudiennes seront enfin autorisées à conduire. Mais dix activistes de premier plan, donc certaines bataillaient depuis près de 30 ans pour obtenir ce droit, ont été arrêtées. Certaines sont détenues au secret, sans avoir la possibilité de joindre leurs proches.

C’est le prince héritier Mohammed Ben Salmane, surnommé MBS, le fils du roi Salmane, qui avait décidé en septembre 2017 de lever cette interdiction, se taillant une image de réformateur n’ayant pas peur de bousculer les fondamentalistes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs