Accueil Monde Asie-Pacifique

Arménie: la révolution des «oubliés» de Gyumri

En Arménie, la révolution touche désormais l’administration et l’université. Les attentes de changement sont énormes, notamment à Gyumri, la seconde ville du pays, la plus pauvre aussi, d’où est partie la contestation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Dans les révolutions, il y a des hauts et des bas. Mais c’est souvent lorsque la partie semble gagnée que les montagnes à renverser ont tendance à s’élever. Cela fait dix jours que Nikol Pachinian est passé du statut d’opposant sur la brèche à celui de chef du gouvernement. Le 14 mai, il a rencontré Vladimir Poutine à Sotchi, à qui il a rappelé « l’importance stratégique » des relations entre Moscou et Erevan, le remerciant de sa « position équilibrée » durant la contestation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs