Accueil Belgique Politique

Pensions: les syndicats annoncent un accord sur les métiers pénibles dans la fonction publique

Les syndicats ont annoncé un consensus.

Temps de lecture: 2 min

Un consensus a été trouvé entre syndicats et autorités sur la question des métiers lourds au sein de la fonction publique, a indiqué mercredi soir Luc Hamelinck, président de l’ACV-Openbare Diensten (CSC Services publics). Les parties se sont mises d’accord sur les fonctions précises qui allaient être reconnues comme pénibles.

Une réunion cruciale sur la pénibilité du travail s’est tenue mercredi au sein du comité A, l’organe de concertation le plus important pour les fonctionnaires. Après plus de dix heures de négociations, un « consensus » autour d’un cadre légal a été trouvé.

La liste des métiers pénibles

Une liste reprenant les métiers pénibles a ainsi été établie. Y figurent notamment les métiers de policiers, pompiers, militaires de même que les fonctions d’enseignants même si on ignore pour l’instant si l’ensemble de la profession est concerné.

Tout qui exerce un métier pénible pourra soit partir à la pension de manière anticipée soit toucher une retraite plus importante. Le système devrait normalement entrer en vigueur en 2020. Le gouvernement s’était accordé sur un cadre au mois de mars.

Quels sont les métiers lourds

Des critères ont été établis afin de déterminer ce que l’on entend par métiers lourds : travail physique lourd, organisation du travail pénible et professions dangereuses. Le stress pourra également entrer en ligne de compte comme facteur aggravant. Les personnes qui exercent un métier lourd pourront dès lors partir à la pension entre deux et six ans plus tôt mais jamais avant l’âge de 60 ans.

Et pour le privé ?

Des négociations concernant la pénibilité sont également en cours dans le secteur privé. Celles-ci sont cependant nettement plus ardues et complexes. Patronat et syndicats ne sont en effet pas parvenus à s’accorder sur une liste des métiers lourds car trop complexe. Ils préfèrent s’entendre sur des critères, mais le fossé entre les deux reste profond.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Camal André, mercredi 23 mai 2018, 20:55

    Les syndicats ont toujours eu un profond mépris pour le personnel de sociétés sans représentant syndical.

  • Posté par napolillo joel, mercredi 23 mai 2018, 23:30

    les cours ne se préparent pas tous seul et les épreuves ne se corrige pas non plus. pour le reste, on peut toujours rapatrier quelques milliards des paradis fiscaux, histoire de ne pas passer pour les pigeons

  • Posté par Mathieu Bernard, mercredi 23 mai 2018, 21:22

    30 heures ! Vous êtes gėnėreux...! 18 à 26 "heures" de 50 minutes...

  • Posté par Verhoeven B., mercredi 23 mai 2018, 21:15

    Je vous invite à postuler ! On en cherche !!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une