Accueil Économie Emploi

Pensions: Daniel Bacquelaine se réjouit du consensus trouvé autour des métiers lourds

Une réunion cruciale sur la pénibilité du travail s’est tenue mercredi au sein du comité A. Après plus de dix heures de négociations, un « consensus » autour d’un cadre légal a été trouvé.

Temps de lecture: 2 min

Un consensus a été trouvé entre syndicats et autorités sur la question des métiers lourds au sein de la fonction publique, a indiqué mercredi soir Luc Hamelinck, président de l’ACV-Openbare Diensten (CSC Services publics).

.

Une réunion cruciale sur la pénibilité du travail s’est tenue mercredi au sein du comité A, l’organe de concertation le plus important pour les fonctionnaires. Après plus de dix heures de négociations, un « consensus » autour d’un cadre légal a été trouvé.

« Une étape importante »

Dans un communiqué, Daniel Bacquelaine, le ministre des Pensions, s’est réjoui de l’existence de cet accord avec deux des trois syndicats à propos des métiers pénibles dans le secteur public. Ce vendredi, le protocole d’accord sera présenté au Conseil des ministres restreint (kern). Le ministre parle d’une « étape importante ».

Daniel Bacquelaine a insisté sur le fait que cette liste est encore « un document préparatoire ». Elle doit « se négocier dans le cadre du secteur privé et du secteur indépendant », a-t-il expliqué au micro de la RTBF.

« On est dans une phase de négociation. On doit encore travailler sur les fonctions pénibles et sur une liste de métiers qui bénéficieront d’une reconnaissance de pénibilité. Mais bien entendu, la négociation n’est pas terminée », a ajouté le ministre des Pensions.

Les syndicats chrétiens (CSC) et libéraux (CGSLB) ont approuvé l’accord, le syndicat socialiste (CGSP) a demandé une semaine de plus pour consulter sa base. Les syndicats et le gouvernement ont négocié durant des heures ce mercredi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Emploi

Vrai ou faux: l’écart salarial entre hommes et femmes se réduit-il?

Les données de l’Office belge de statistique publiées en début de semaine laissent penser que l’écart entre les salaires des hommes et des femmes a pratiquement disparu. On est loin du compte, estime l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, qui avance ses propres chiffres. Ceux-ci montrent une évolution plus lente vers l’égalité.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière