Accueil Monde Europe

Crise en Catalogne: Jan Jambon pris pour cible par 50 diplomates espagnols

Les signataires déplorent que la Belgique semble douter du fait que l’Espagne est bien un État de droit. Ils reprochent au ministre Jan Jambon sa sympathie pour les Catalans en exil.

Temps de lecture: 1 min

Cinquante diplomates espagnols ont écrit à l’ambassadeur belge à Madrid, pour se plaindre de «  l’attitude déloyale de la Belgique » en ciblant le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA) et le procureur du Roi de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur, rapportent les titres Sudpresse et Het Laatste Nieuws jeudi.

Parmi les signataires se trouveraient, selon certaines sources, deux anciens chefs de cabinet et un ancien porte-parole du roi Juan Carlos.

Les signataires déplorent que la Belgique semble douter du fait que l’Espagne est bien un État de droit. Ils reprochent au ministre Jan Jambon sa sympathie pour les Catalans en exil. «  Il a montré qu’il était prêt à leur octroyer l’asile politique et il a critiqué la justice espagnole qui poursuivait des politiques catalans qui n’avaient fait, soi-disant, qu’exécuter leur mandat électoral », rédigent les diplomates. Le ministre belge de l’Intérieur n’a pas donné suite aux demandes de réaction des journaux Sudpresse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

100 Commentaires

  • Posté par Miguel Roch, jeudi 24 mai 2018, 10:14

    Que pense M. Jambon de la non-nomination des bourgmestres francophones en périphérie, alors qu'ils ont été élus avec une majorité écrasante des vois? Et si, dans ces communes, on organisait une consultation pour choisir de se rattacher à la région bruxelloise? Ben quoi? Faut être cohérent, Herr Jambon!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs