Accueil Médias

Marc Tarabella sur le RGPD: «De lourdes amendes prévues pour ceux qui ne respecteront pas le Règlement»

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est le nouveau cadre européen organisant le traitement et la circulation des données à caractère personnel. Il sera d’application ce vendredi.

Temps de lecture: 3 min

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD ou GDPR en anglais, pour General data protection regulation) est le nouveau cadre européen organisant le traitement et la circulation des données à caractère personnel. Ce texte couvre l’ensemble des résidents européens et instaure un cadre unique pour les 28 pays membres. Il sera d’application ce vendredi 25 mai et abrogera de ce fait la précédente directive datant de 1995.

« Il était nécessaire de mieux protéger le citoyen contre l’utilisation des données qu’il peut laisser au travers des différents fichiers qui sont faits à son égard, que ce soit administratifs, chez le médecin, à l’hôpital, dans les magasins où l’on a une carte de fidélité ou tout simplement sur Facebook. La règle antérieure datait de 1995, heure à laquelle internet était encore aux balbutiements. Aujourd’hui tout cela a évolué et il était nécessaire de protéger les données parce que tous les grands opérateurs d’internet (Google, Amazon, Facebook) sont américains. Et la mentalité américaine c’est de faire du business et de ne pas respecter l’utilisation de vos données », explique Marc Tarabella, député européen belge (Alliance progressiste des socialistes et démocrates), au micro de BelRTL.

« Au niveau européen, on s’est rendu compte, et l’actualité le rappelle avec Facebook, que l’utilisation des données de manière peut-être abusive, frauduleuse, à votre insu et peut générer des comportements à l’égard des citoyens qui n’est pas souhaité », rappelle le député.

À lire aussi Le RGPD, c’est pour bientôt: mais qu’est-ce que ça va changer?

De lourdes amendes

Marc Tarabella revient sur les personnes potentiellement concernées par ce nouveau Règlement. « Concrètement, aujourd’hui, toute personne qui a une adresse mail ou un accès à internet et qui reçoit des mails de compagnies souvent privées mais aussi des autorités publiques, peut être concernée. Il y a deux catégories de données, la première concerne la date de naissance, l’adresse etc. mais il y a aussi des données sensibles comme des caractères médicaux et il faut s’assurer qu’elles ne soient pas utilisées par exemple à des fins commerciales ».

Le député explique que chaque Etat membre doit maintenant transformer sa commission de la vie privée en une autorité nationale qui sera chargée de surveiller et de garantir aux citoyens que ce Règlement soit bien appliqué.

Des amendes sont prévues au niveau européen, « et ce n’est pas de la rigolade », souligne Marc Tarabella. Les amendes pourront grimper jusqu’à 20 millions d’euros pour les grosses compagnies, soit 4 % du chiffre d’affaires annuel.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag