Accueil Monde

Tuerie de Charleston: Roof, «djihadiste racial», nostalgique des confédérés

Le jeune Dylann Roof, 21 ans, ne cachait pas sa haine des Noirs. Le massacre qu’il a perpétré rouvre de vieilles plaies. Autour de deux débats récurrents : le racisme et la libre circulation des armes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il n’a que 21 ans, une coupe blonde au bol héritée de l’enfance, de grands yeux bleus. Et des idées bien arrêtées sur le monde. Un coin du voile se lève sur l’étrange personnalité de Dylann Storm Roof, ce nostalgique de la Confédération sudiste et de la ségrégation, qui a abattu neuf croyants afro-américains mercredi soir dans une église de Charleston (Caroline du Sud). Impassible devant les caméras de vidéosurveillance après son arrestation chanceuse, jeudi, sur une route de Caroline du Sud, à 4 heures de Charleston, Roof a reconnu les faits et, surtout, n’exprime aucun remords. Le jeune homme, qui risque la peine capitale pour son crime atroce, ne cache pas sa volonté de « déclencher un conflit racial » en Amérique, qui opposerait, bien sûr, Noirs et Blancs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs