Accueil Monde Union européenne

Brexit: pas de frontière entre Charles Michel et Leo Varadkar

Charles Michel en visite de travail chez son homologue irlandais Varadkar.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Depuis Dublin

Jamais un chef d’Etat ou de gouvernement européen n’avait encore visité la « border » : la frontière inter-irlandaise. Devenue insignifiante depuis les accords de paix de 1998, elle a repris une importance dramatiquement symbolique aux yeux des Irlandais depuis qu’avec la perspective du Brexit, elle pourrait couper à nouveau l’île en deux : en termes de commerce, d’échanges humains et tout simplement de paix. C’est dire si Leo Varadkar, le « Taioseach » (premier ministre) irlandais, était sincère jeudi lors de leur conférence de presse commune, lorsqu’il a commencé par remercier Charles Michel d’avoir pris la peine de se rendre à Ravensdale, à l’endroit de la petite route où la ligne blanche continue britannique se mue en traits jaunes irlandais…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs