Accueil Société

Bruxelles: le Musée Juif de Belgique rend hommage aux victimes de Mehdi Nemmouche

Quatre ans après l’attentat, une cérémonie commémorative rappelle que le terroriste voulait mettre Bruxelles « à feu et à sang ». Ce qui s’est produit.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le Musée Juif de Belgique a rendu hommage, jeudi soir, aux « quatre membres de la famille » fauchés le 24 mai 2014, il y a 4 ans, par les balles tirées par Mehdi Nemmouche.

Le président du Musée, Philippe Blondin, a rappelé, en présence de deux victimes des attentats de Maelbeek et de Bruxelles National, les noms des deux touristes israéliens, Emmanuel et Miriam Riva, du jeune réceptionniste Alexandre Strener et de la bénévole française Dominique Sabrier.

Triple mobile

« Cet individu, a-t-il dit en parlant du terroriste, était un tueur formé sans état d’âme. S’il y avait eu 40 enfants à l’entrée du Musée, ils auraient été tués. Ce qui l’habitait dans sa rage, c’était d’abord le Musée, ce lieu de culture, de civilisation et d’intelligence, à l’opposé de cette terre désertique du Sham à laquelle sont attachés les terroristes islamistes. C’était ensuite parce que c’était le Musée Juif. Nous sommes des personnes à abattre. Ce qui a commencé ici s’est poursuivi ailleurs, en France, à Bruxelles. C’était enfin par ce que c’était le Musée Juif de Belgique, notre pays qui opère en Syrie ou en Irak ».

Philippe Blondin a assisté aux audiences de la chambre du conseil de Bruxelles et celles de la chambre des mises en accusations qui ont débouché sur le renvoi devant la cour d’assises de la capitale de Mehdi Nemmouche et de son complice Nacer Bendrer. Ce procès devrait avoir lieu dans les premiers mois de 2019 et pourrait durer deux mois. Au cours de son allocution, Philippe Blondin, a rappelé l’un des déclarations du terroriste : « Nemmouche avait bien étudié son coup. Une fois commis, il est parti se reposer durant 6 jours. Il a pris son dictaphone et a enregistré la « beauté de son geste » à l’attention de ses amis. Ses paroles étaient prophétiques : « Nous mettrons Bruxelles à feu et à sang ». Ce qui s’est produit.

Rénovation prochaine

Le Musée Juif continue à recevoir de nombreux visiteurs, attirés actuellement par une exposition consacrée à Amy Winehouse. Des plots d’acier en protègent l’accès. Des militaires veillent en permanence sur les lieux. Un sas d’entrée à double sécurité équipe son accès par la rue des Minimes. Le Musée connaîtra dans quelques mois une rénovation d’ampleur qui impliquera sa fermeture durant deux ans.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko