Décès de Mawda: «Dégoûtant», «inhumain»… Bart De Wever s’attire les foudres en évoquant la responsabilité parentale

©D.R
©D.R

Le président de la N-VA Bart De Wever fait l’objet de réactions outrées après avoir évoqué jeudi sur VTM la responsabilité des parents de la petite Mawda décédée il y a une semaine à l’issue d’une course-poursuite avec la police.

«  Dégoûtant », a lancé Raoul Hedebouw (PTB). «  La seule chose dont on peut les accuser c’est d’avoir cherché quelque chose de meilleur pour leurs enfants, quelque chose d’autre que la guerre. Inimaginable sans doute quand on a son petit confort en Belgique. Aujourd’hui, ils ont perdu leur petite Mawda. Et ça mérite un minimum de respect et d’empathie », a indiqué la cheffe de groupe CDH à la Chambre Catherine Fonck. Pour Kristof Calvo (Ecolo-Groen), «  la réaction de De Wever est la plus inhumaine jamais exprimée en politique belge ». Au sein de la majorité, la présidente de l’Open Vld Gwendolyn Rutten a appelé à la retenue. «  Pouvons-nous, au-delà des frontières qui séparent les partis politiques, réagir avec humanité, certainement lorsqu’il s’agit de drames humains ? », a-t-elle demandé.

Ce jeudi, Bart De Wever avait expliqué sur VTM l’« histoire concernant cette famille irakienne ». «  Ils sont allés demander l’asile en Allemagne. Ils sont entrés illégalement en Angleterre d’où ils ont été expulsés vers l’Allemagne. Apparemment, l’asile leur a été refusé fin de l’année dernière et depuis lors, ils ont déjà été interceptés à trois reprises dans notre pays alors qu’ils tentaient à nouveau de gagner illégalement l’Angleterre. Lors d’une des interceptions, ils se trouvaient même avec leurs enfants dans un camion frigorifique. Dans ce cas, aussi tragique que soit la mort d’un enfant, et un enfant est par nature innocent, il est permis de souligner la responsabilité des parents. Ne parler de ces gens qu’en termes de victimes, je trouve que ce n’est pas correct », a exprimé le président de la N-VA.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mort de Mawda|Partis politiques|Enfants|Allemagne|Belgique|Bart De Wever
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les serres ne sont ouvertes que jusqu’au 10 mai prochain.

    Promenade royale au milieu des arbres bicentenaires

  2. Selon l’IAAF, qui s’appuie sur une étude scientifique indépendante, la surproduction de testostérone rendrait Semenya quasiment imbattable par ses collègues féminines.

    Caster Semenya est-elle trop rapide pour être une femme?

  3. Camille Pisani
: «
Je pense que la moitié de nos problèmes viennent des coupes budgétaires et l’autre moitié du fait qu’on ne peut pas agir d’initiative.
»

    Pisani: «Il faudrait refinancer l’Institut des sciences naturelles de 30%»

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Un renouvellement électoral qui en appelle d’autres

    Un vent de changement semble soulever les feuillets des listes électorales. En l’espace de cinq ans, une législature, sept noms sur dix y ont été, en moyenne, biffés et remplacés par d’autres. Quand on observe les places « gagnantes », le chiffre est tout de suite moins impressionnant. A l’exception notable du PTB et de Défi, le renouvellement ne concerne plus qu’un candidat sur six, quand ce n’est pas un sur dix.

    ...

    Lire la suite