Accueil Monde

Comment les groupes terroristes courtisent les pirates informatiques

Le recrutement de spécialistes est une tendance perceptible. Mais sur le terrain, Daesh n’est pas encore un nid de geeks.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le 27 août dernier, Junaid Hussein, un spécialiste britannique des cyberattaques enrôlé au sein de Daesh, était abattu par un drone alors qu’il se déplaçait dans un véhicule en Syrie. Un événement qui pourrait figurer un jour dans les livres d’histoire puisqu’il marque la première liquidation d’un « hacker » par les Etats-Unis à l’aide d’un drone.

Ces dernières années, les groupes terroristes ont déployé des trésors d’ingéniosité pour attirer des pirates informatiques de haut vol. Objectif : coordonner des cyberattaques. On peut s’attendre à ce que cette tendance prenne de l’ampleur, laissant craindre des opérations d’envergure contre lesquelles nos infrastructures critiques semblent parfois mal protégées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs