Crash MH17: Didier Reynders espère la mise en oeuvre de la résolution de l’ONU visant les responsables

Crash MH17: Didier Reynders espère la mise en oeuvre de la résolution de l’ONU visant les responsables

La Belgique espère que la décision des Pays-Bas et de l’Australie d’invoquer la responsabilité de la Russie dans la destruction du vol MH17 en 2014 pourra contribuer de façon constructive à la mise en œuvre de la résolution 2166 du Conseil de sécurité de l’ONU », a indiqué le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders vendredi sur Twitter.

«  Cette résolution du 21 juillet 2014 précise que les responsables devront rendre des comptes et apporter leur pleine collaboration », ajoute le chef de la diplomatie belge.

Les enquêteurs de la « Joint Investigation Team » (JIT), composée des autorités nationales d’enquête néerlandaises, ukrainiennes, malaisiennes, australiennes et belges, ont conclu jeudi que le missile Bouk-Telar qui a abattu le vol MH17 au-dessus de l’Ukraine provenait de la 53ème brigade anti-aérienne basée à Koursk, en Russie.

La Russie jugée responsable

Les Pays-Bas et l’Australie ont officiellement accusé vendredi la Russie d’être responsable de la catastrophe, une déclaration qui ouvre la voie à des poursuites judiciaires.

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines avait été abattu au-dessus de l’est séparatiste prorusse de l’Ukraine le 17 juillet 2014 et l’ensemble des 298 personnes présentes à son bord – en majorité des Néerlandais mais aussi quatre Belges, ont péri.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. @Belga

    Watducks: le sacre du caractère

  2. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  3. Oriol Junqueras a répondu pour la première fois depuis son incarcération aux questions des journalistes, réunis dans une rédaction à plus de 600 kilomètres de l’endroit où il est emprisonné.

    Les Catalans en campagne depuis la prison

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite