Accueil Culture Livres

«L’île»: la dérive effrayante d’une Islande isolée

« L’île » de Sigurdur Hagalin Björnsdóttir est un roman angoissant qui révèle nos instincts.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

L’Islande, soudain, est coupée du monde. Téléphone, internet, radio, plus rien ne fonctionne en dehors de l’île. Pourquoi ? Comment ? Sigurdur Hagalin Björnsdóttir, l’auteure, ne révèle jamais ce qu’il se passe, ce qui ajoute un mystère angoissant tout au long du récit. Que se passe-t-il quand on est ainsi totalement isolé, quand les touristes ne parviennent pas à rentrer chez eux, quand les Islandais de l’étranger ne peuvent pas rentrer au pays, quand les bateaux partis en mer ne reviennent pas ? D’abord on s’interroge et comme les questions restent sans réponse, on commence à avoir peur. Et là, toutes les dérives sont possibles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs