Accueil Belgique

Les présidents depuis 25 ans: «Il y a très peu de cas»

Tous les présidents successifs de la Chambre depuis 1988 s’accordent.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Nous avons contacté tous les présidents de la Chambre depuis 1993 (seul Herman Van Rompuy, CD&V, au perchoir un an et demi en 2007 et 2008, n’a pu être joint), qui ont dû valider les sanctions financières. Tous assurent que peu de députés ont vu leur indemnité parlementaire rabotée pour présence insuffisante, depuis que la liaison de ce salaire à leur présence aux votes en séance plénière a été instaurée en 1993.

Charles-Ferdinand Nothomb (CDH), président jusqu’en 1995, le confirme : «  Il y a eu des cas, mais c’étaient des exceptions, car les paresseux venaient juste pour voter ! Je crois qu’il y a eu un, deux ou trois cas de sanction maximum sous ma présidence.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs