Accueil Société Régions Brabant wallon

Une ligne vraiment sous haute tension

Le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio est formel : sa décision de recours a bien été envoyée dans les délais…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le renouvellement de la ligne à haute tension Gouy-Oisquercq connaît décidément quelques soucis à cause d’un champ électromagnétique qui semble perturber la communication entre les cités concernées et le cabinet du ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio (CDH)

L’échevin de Nivelles Pascal Rigot (Écolo) n’avait pas manqué, dans un premier temps, de saluer la décision du ministre de refuser, sur recours des communes, le permis sollicité par Elia. En clair, une décision qui impliquait d’enfouir la ligne plutôt que de la laisser en aérien.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs