Accueil Culture

François Damiens: «Si quelqu’un doit avoir l’air ridicule, c’est moi!»

De François l’Embrouille à François le réalisateur, Damiens retrace son étonnant parcours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

Un an et demi de tournage, une équipe de plus de quarante personnes, une douzaine de candidats testés pour chaque séquence en caméra cachée, cinq cents heures de rushes, quatre heures de maquillage par jour pour se faire une tronche à la Dany Versavel, héros de Mon ket. François Damiens a pris son pied en tournant son premier film comme réalisateur.

Quelle différence y a-t-il entre Dany Versavel, héros de « Mon ket », et François l’Embrouille, héros des caméras cachées ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs