Accueil Monde États-Unis

Le Venezuela libère un prisonnier américain en «geste» d’ouverture envers Washington

Cette mesure est intervenue au terme d’une semaine marquée par un durcissement du ton entre les États-Unis et le Venezuela.

Temps de lecture: 2 min

Un missionnaire mormon américain et son épouse, emprisonnés pendant près de deux ans à Caracas, sont arrivés samedi aux États-Unis après avoir été libérés par le gouvernement vénézuélien, qui a présenté sa décision comme un « geste » d’ouverture en direction de Washington.

Cette mesure est intervenue au terme d’une semaine marquée par un durcissement du ton des États-Unis qui ont qualifié de « farce » la réélection du socialiste Nicolas Maduro et imposé de nouvelles sanctions.

Le vice-président américain Mike Pence a d’ailleurs aussitôt assuré sur Twitter que les sanctions américaines allaient être maintenues malgré la libération de Joshua Holt, et ce « jusqu’au retour de la démocratie au Venezuela ».

« La politique américaine envers le Venezuela reste inchangée », a renchéri le chef de la diplomatie Mike Pompeo.

Joshua Holt et son épouse Thamara, qui ont retrouvé leur famille à leur arrivée samedi soir à Washington, ont ensuite été reçus à la Maison Blanche. « Vous avez été très courageux », leur a dit le président Donald Trump, qui le matin avait annoncé lui-même leur libération sur Twitter.

« Je suis immensément reconnaissant », lui a répondu M. Holt, tandis que sa mère Laurie adressait ses remerciements au président Maduro.

« Espionnage et violence »

Missionnaire mormon âgé de 26 ans, Joshua Holt était parti au Venezuela en juin 2016 pour y épouser une jeune femme qu’il avait rencontrée sur Internet. Peu de temps après, le couple avait été arrêté, accusé de participation à un complot armé pour déstabiliser le gouvernement Maduro, ce qu’il a toujours démenti.

Le ministre vénézuélien de la Communication, Jorge Rodriguez, a insisté samedi sur les accusations de délits « liés à l’espionnage, à la violence ». Mais il a également souligné que la libération du couple Holt entrait dans le cadre « d’efforts pour entretenir un dialogue respectueux » entre Caracas et Washington.

Cette libération intervient au lendemain d’une rencontre surprise à Caracas entre l’influent sénateur américain Bob Corker, président républicain de la commission des Relations extérieures, et le président socialiste Nicolas Maduro, qui vient d’être réélu pour un deuxième mandat après une élection qualifiée de « farce, ni libre ni équitable », par le vice-président Pence.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une