Accueil Monde Europe

Italie: les chefs de file des populistes furieux après le retrait de Giuseppe Conte

Le président italien Sergio Mattarella, à la recherche d’une solution après l’échec de Giuseppe Conte dans sa tentative de former un gouvernement, a convoqué l’économiste Carlo Cottarelli.

Temps de lecture: 1 min

Luigi Di Maio et Matteo Salvini, les chefs de file des antisystème et de l’extrême droite en Italie, ont exprimé leur fureur dimanche soir après que Giuseppe Conte, le Premier ministre qu’ils avaient choisi, a jeté l’éponge dimanche soir.

«  Nous avons travaillé pendant des semaines pour faire naître un gouvernement qui défende les intérêts des citoyens italiens. Mais quelqu’un (sur la pression de qui ?) nous a dit NON », a réagi M. Salvini, le patron de la Ligue (extrême droite), sur les réseaux sociaux.

Le président italien convoque lundi Carlo Cottarelli, un ancien du FMI

Le président italien Sergio Mattarella, à la recherche d’une solution après l’échec de Giuseppe Conte dans sa tentative de former un gouvernement, a convoqué l’économiste Carlo Cottarelli lundi matin, a annoncé la présidence.

Agé de 64 ans, M. Cottarelli a été haut responsable au Fonds monétaire international (FMI) et s’est vu attribuer le surnom de « M. Ciseaux » quand il a été chargé de la révision des dépenses publiques par le gouvernement d’Enrico Letta (centre gauche) en 2013.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 27 mai 2018, 21:38

    On n'a pas tous les tenants et aboutissants dans cette affaire mais je trouve que c'est un joli camouflet à l'encontre de l'extrême droite italienne.

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Des opposants au président turc accusés «de provocation à la haine»

Dans la Turquie du président Erdoğan, pointée du doigt pour ses atteintes à la liberté d’expression et à l’indépendance de la justice, de plus en plus d’opposants sont poursuivis pour « provocation à la haine ». Le pouvoir instrumentalise un article du code pénal pour intimider et stigmatiser ses détracteurs, célèbres ou anonymes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une