Accueil Opinions Éditos

Avortement: le oui irlandais, une victoire pour tous

Légaliser l’avortement après le mariage homosexuel ne doit rien au hasard mais au fait que l’Irlande s’est lancée dans un processus élaboré et non démagogique de consultation du peuple. C’est l’aboutissement d’un travail et non d’une manipulation populiste

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

L’avortement n’est évidemment pas une victoire. Les femmes qui y sont contraintes, portent à vie le poids de cette décision. Il faut se rappeler les paroles de cette chanson d’Anne Sylvestre : «  Oh, ce n’est pas une fête, c’est plutôt une défaite mais c’est la mienne et j’estime qu’il y a bien deux victimes.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, lundi 28 mai 2018, 15:45

    Cela n'obscurcit pas l'âme des catholiques que l'on laisse tuer d'autres créatures sentientes, tels vaches, singes et éléphants ADULTES. L'on commence à comprendre qu'ils ont une conscience comparable à la notre, dans ce journal même. Évidemment, ces massacre là ne les enthousiasment pas, mais les uns sont considérés comme un mal nécessaire, les autres ne sont pas menacés d'excommunication. Mais un embryon d'homme, cela est sacré. Et bien sûr ce l'est, mais plus ou moins que les autres? Je ne pense pas que, là non plus, qu'il y ait une telle différence, entre les embryon humains et celui d'un bonobo. Cela n'est que mon opinion. Par contre, à notre époque où nos problème principaux sont la surpopulation, la destruction de l'écosystème mondial et la surconsommation, le silence de notre église catholique (mais pas qu'elle) est assourdissant. Ceux qui s'estiment avoir le droit d'interdire ne devraient-t-ils pas prendre partie au sauvetage de ce qui reste de notre Éden, la Terre. En tant que chrétien, heureusement, j'ai la parole qu Christ: "méfiez-vous des prêtres!".

  • Posté par Watrin Martial, lundi 28 mai 2018, 10:25

    Bravo! Béatrice Delvaux se félicite qu'on ait entendu "la voix des peuples". On attend maintenant qu'elle exige aussi de l'entendre sur d'autres questions : l'Europe, l'immigration, etc. Chiche!

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs