Accueil Société

Trop d’abeilles domestiques en ville?

Les abeilles domestiques exercent-elles une pression menaçant leurs cousines sauvages ? C’est ce qu’affirment les scientifiques, qui réclament une régulation du nombre de ruches à Bruxelles. Les apiculteurs ne l’entendent pas de cette oreille.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

La nature, dit-on, fait bien les choses. Ce n’est pas toujours le cas. La question de la cohabitation entre abeilles sauvages et abeilles domestiques échauffe les esprits à Bruxelles comme l’ont montré les débats d’un colloque, pourtant feutré, qui s’est tenu lundi dans la capitale autour de la place de l’abeille en ville. Objet de la querelle : les abeilles domestiques concurrencent-elles les abeilles sauvages dans la recherche de nourriture ? Pour certains scientifiques, la montée en puissance de l’apiculture de hobby en zone urbaine, combinée à l’irruption d’entreprises privées qui louent des ruches à des institutions ou à des entreprises qui veulent se donner un « air vert », place les pollinisateurs sauvages sous haute pression. Ceux-ci sont moins nombreux, plus spécialisés et souffrent de voir la nourriture leur passer sous le rostre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, lundi 28 mai 2018, 15:34

    Il y a plus d'abeilles en ville qu'à la campagne, elles y sont mieux, on ne les traite pas au pesticide, insecticide et toute cette sorte de saloperie en ville ! Faudrait peut-être que quelqu'un explique ça à cet incapable de Ducarme, maître empoisonneur du public !

  • Posté par Ballez Guy, lundi 28 mai 2018, 14:19

    C'est curieux la relativité des points de vue. En matière d'imigration, la venue vers nos territoires de gens de culture, de philosophie ou de religion différente ne peut apporter, pour certains, que de choses positives grâce justement à la richesse multiculturelle ... il semble que pour les abeilles il n'en va pas de même? Les défenseurs des abeilles citadines natives ne seraient alors que des affreux fascistes d'extrême droite? Amusant débat ....

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs