Accueil Belgique

A Nil-Saint-Vincent, on étudie dans l’église

La Fondation des églises ouvertes a pour objectif de donner d’autres utilités que religieuses aux églises trop peu utilisées. Un blocus estudiantin est un exemple parmi d’autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

C’est une réalité, la pratique religieuse est en perdition et la plupart des églises n’ouvrent plus très souvent leurs portes pour des offices. Elles constituent toutefois un énorme patrimoine à gérer par les communes et fabriques d’église.

Suite à ce constat, des personnes ont créé la « Fondation des églises ouvertes ». « L’objectif est d’ouvrir ces édifices à d’autres usages que strictement religieux, pour que les citoyens reprennent possession de ce patrimoine auquel ils tiennent et que l’église redevienne un lieu de liens sociaux en plus du religieux », note Martine Van den Bergen, membre du réseau.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Le Covid Safe Ticket inutile? Plusieurs experts s’expriment

« Que ce soit clair : le CST n’a plus aucun fondement scientifique et ne peut plus être défendu éthiquement. » Pour Zeger Debyser, conseiller communal de la N-VA, il faut en finir avec le pass sanitaire. Steven Callens, membre du Gems, est plus modéré dans ses propos. Le CST est à « reconsidérer ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs