Accueil Société

Touillettes, ballons, lingettes… l’Europe s’attaque aux déchets en mer

La Commission a pris dans son collimateur les 10 produits en plastique à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur nos plages. Certains doivent être interdits, propose-t-elle. Pour d’autres, la collecte doit drastiquement s’améliorer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La proposition de directive que la Commission a présentée ce lundi ne manque pas d’ambition. Elle s’attaque, parfois au stade de la production, aux objets en plastique les plus couramment observés dans les déchets retrouvés sur les plages et dans la nature. Pour la plupart, ces objets n’ont qu’une durée de vie très courte au niveau du consommateur, mais un impact très long et très lourd sur l’environnement. Et éventuellement sur notre santé. Beaucoup se dégradent en effet en microplastiques. « L’opinion publique européenne a évolué. Nous avons un mandat fort pour agir », s’est exclamé le vice-président de la Commission, Frans Timmermans, qui a porté le projet devant l’exécutif européen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs