Accueil Société

Affaire Mawda: les universités poussées à prendre position pour la régularisation de la famille kurde

Des enseignants demandent aux recteurs des onze universités du pays de militer en faveur de la régularisation de la famille Shawri.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Depuis le début de la semaine dernière, une partie du monde académique se dit « choquée ». La cause du débat : l’affaire Mawda, du nom de cette fillette migrante tuée d’une balle policière le 17 mai à l’issue d’une course-poursuite près de Mons. Passée la stupéfaction, le débat se cristallise autour de la question de la régularisation des Shawri. Et par quel moyen légal.

Après avoir diffusé une pétition demandant la « régularisation immédiate » de la famille kurde, quatre enseignants-chercheurs de Saint-Louis et de l’UCL demandent aux universités de prendre position.

► Le Soir a pu prendre connaissance du courriel envoyé aux onze recteurs du pays. Découvrez son contenu et la réaction des recteurs sur Le Soir+.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

130 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko