Fusillade à Liège: trois morts, l’assaillant a été identifié (vidéos)

Deux policières et un jeune homme de 22 ans qui se trouvait à proximité de sa voiture ont été tués à la suite de la fusillade à Liège. Quatre autres policiers ont été blessés, indique la police. L’auteur des tirs a été abattu par le peloton anti-banditisme (PAB) de la Cité ardente. Les services de police ont activé mardi le numéro vert 0800/94.000 à destination de la population. Le niveau de la menace terroriste en Belgique reste à 2.

L’assaillant en sortie pénitentiaire

Selon nos informations, l’auteur des tirs serait un certain Benjamin Hermann, né en 1985. Il était connu pour des faits de droits communs (vol qualifié, coups et blessures, association de malfaiteurs…) et était réputé ultra-violent. Il a fréquenté plusieurs établissements et aurait été en contact avec des détenus radicalisés.

Il avait déjà bénéficié de 11 autorisations de sortie d’un jour et de 13 congés pénitentiaires de deux jours qui s’étaient bien déroulés, il était donc difficile de prévoir que cela se passerait mal à la 14e fois, a affirmé mardi le ministre de la Justice, Koen Geens, à son arrivée au Conseil National de Sécurité.

Enfin, le ministre de la Justice Koen Geens a précisé que l’auteur était détenu depuis 2003 et qu’il devait achever sa peine en 2020. Il a bénéficié d’autorisations de sortie et de congés pénitentiaires pour préparer sa réinsertion mais n’a jamais été libéré sous condition par le tribunal de l’application des peines, a insisté M. Geens.

Les faits

À 10h30 un individu porteur d’une arme blanche a pris en filature deux policières, les a agressées par l’arrière, leur a donné de multiples coups de couteau, s’est emparé de leurs armes, a tiré et a tué ces policières. Il a continué son parcours et a tué un jeune homme de 22 ans, dans une voiture, coté passager.

Il a ensuite poursuivi son chemin, il est entré dans l’Athénée de Waha, où il a pris en otage une dame. Le peloton anti-banditisme est intervenu. L’homme a fait une sortie en faisant feu, a blessé plusieurs policiers aux jambes. Il a ensuite été abattu.

L’homme a ensuite pris en otage une femme d’ouvrage de l’Athénée Léonie de Waha, situé non loin du café des Augustins. Celle-ci se trouvait vraisemblablement à l’entrée de l’établissement, dans lequel l’individu n’est pas entré. L’auteur des tirs a été abattu par le peloton anti-banditisme (PAB) de la Cité ardente. Quatre policiers ont été blessés durant l’intervention. La femme d’ouvrage est saine et sauve.

L’enquête

L’affaire a été mise à l’instruction avec infraction terroriste. Le dossier a été fédéralisé.

L’enquête concernant la fusillade à Liège mardi matin a été confiée au parquet fédéral, indique son porte-parole, Eric Van der Sijpt, car «  il y a des raisons de croire qu’il pourrait s’agir d’un attentat terroriste ». Le parquet fédéral ne donne pas d’autres éléments. Les enfants pas blessés

Les élèves de secondaire de l’athénée ont été emmenés dans le parc du Jardin Botanique, rue Louvrex, tandis que les élèves de primaire se trouvent dans les locaux de la province rue Beeckman, selon la police. Les parents ont récupéré leurs enfants et les plus grands ont pu rentrer chez eux. L’école sera fermée mercredi.

Les enfants n’ont pas été en contact avec le tireur.

Le boulevard d’Avroy fermé à la circulation

Un périmètre de sécurité a été mis en place, indique le centre de crise. Ce dernier suit la situation de près et est en contact avec le gouverneur de la province de Liège et la police locale. Il est demandé d’éviter la zone du boulevard d’Avroy pour faciliter le travail des services sur le terrain.

Par ailleurs, de nombreuses lignes de bus sont déviées à la suite de l’interdiction de circulation sur le boulevard d’Avroy, indiquent les TEC. Les itinéraires des lignes concernées sont donc modifiés. Des informations peuvent être obtenues au numéro 04/361.94.44.

Le Roi et Charles Michel sur place

Le roi Philippe, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l’Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens se sont rendus. Auparavant, le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, s’était rendu sur les lieux.

Le direct sur mobile

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fusillade à Liège|Police|province de Liège
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite