Accueil Les Diables en Coupe du monde

Les Diables sont morts debout!

Pénalisés par une erreur d’arbitrage, les Belges ont mené la vie dure aux Brésiliens qui ont fini par s’imposer 2-0.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Article paru dans Le Soir le 18 juin 2002

Une indicible fierté et un sentiment d’énorme frustration : battus 2-0 par le Brésil après avoir fait l’essentiel du jeu, les Belges ont pris congé, ce lundi, du Mondial 2002 en maudissant non sans raison l’arbitre jamaïcain Peter Prendergast de leur avoir refusé un but parfaitement valable mais aussi de s’être excusé, par la suite, de s’être lourdement trompé.

Cet aveu, si louable fût-il, ne gommera jamais le dommage irréparable causé à l’équipe belge par la décision inique de l’Antillais dont on se demande toujours comment il s’est retrouvé là, au stade des huitièmes de finale, à diriger une rencontre d’une telle importance. La Fifa, une fois de plus, aurait grand intérêt à balayer devant sa porte avant d’admonester les joueurs ou les équipes coupables d’égarements.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les Diables en Coupe du monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs