Crise du Fipronil: l’Afsca soupçonnée de mauvaise communication

Ce mardi, entre 9h et 11h45 du matin, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a reçu la visite d’enquêteurs. Cette perquisition a été effectuée par le juge d’instruction Michel Claise, en présence du ministère public. « Le dossier judiciaire concerne des suspicions de diffusion de fausses informations relatives à la contamination des œufs par le Fipronil, au cours de l’année 2017. L’enquête est en cours. Aucun autre commentaire ne sera effectué à l’heure actuelle afin de ne pas porter préjudice à l’enquête. », s’est contenté d’expliquer Denis Goeman, substitut du procureur du Roi, porte-parole du Parquet de Bruxelles.

Mais, selon une information recueillie par Le Soir, la justice bruxelloise soupçonne, « dans ce dossier très délicat », « une mauvaise communication dans le chef de l’Afsca ». Rappelons que, l’été dernier, lors de la crise du Fipronil, l’agence avait fait l’objet de critiques. D’aucuns avaient jugé sa communication déficiente car trop tardive, laconique, voire contradictoire et ce, au détriment de la santé publique et des consommateurs.

La Chambre veut savoir

Interrogé sur le sujet par Le Soir, le cabinet de Denis Ducarme (MR), ministre de tutelle de l’Afsca, ne s’est guère montré loquace sur cette enquête et cette perquisition. « Le Ministre a pris acte de la perquisition. La justice fait son travail, » a commenté le cabinet ministériel. Afin d’en savoir plus, le député fédéral Michel de Lamotte (CDH) compte interpeller le ministre Ducarme à ce sujet dans les quinze jours, lors de la commission « Santé publique » de la Chambre.

Quant à l’Afsca, elle n’apporte pas plus de lumière sur l’enquête dont elle fait l’objet. Elle assure juste avoir « collaboré pleinement avec les enquêteurs. Ceux-ci ont consulté des ordinateurs. Nous leur avons donné tous les documents qu’ils désiraient et avec lesquels ils sont repartis. »

Cette perquisition et cette enquête constituent une nouvelle tuile pour l’image de l’Agence. En mars dernier, celle-ci avait été épinglée pour son manque de proactivité dans l’affaire de fraude à la viande chez Veviba à Bastogne. Cela a motivé le ministre Ducarme à commander un double audit sur l’Afsca, analyse interne qui va bientôt démarrer.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’opération aurait pu rapporter gros
: 1 million d’euros par an d’’économie d’impôts pour Chelsea et N’Golo Kanté, selon nos calculs effectués sur la base des documents Football Leaks.

    Football Leaks: N’Golo Kanté, le joueur qui ne voulait pas être payé dans un paradis fiscal

  2. d-20161128-GCF5MU 2018-04-24 21:52:19

    Le report du redémarrage de Doel 1 «efface» une partie des MW trouvés par Electrabel

  3. FILES-BRITAIN-EU-BREXIT-POLITICS-DEAL

    Brexit : l'Europe suspendue à l'étape décisive de la réunion du gouvernement britannique

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • Le siège de Gaza doit cesser au plus vite

    Un nouveau cycle de violence a commencé dimanche dans la bande de Gaza et aux alentours. Un enchaînement connu, un scénario déjà vu et entendu, une lancinante répétition d’événements funestes, prévisibles, prévus et pourtant rien n’y a fait, pas même de très sérieuses tractations ces dernières semaines en vue de consolider un cessez-le-feu… Au total, des bombardements, des morts, des blessés, une grande majorité côté palestinien comme toujours, des bâtiments détruits, des espoirs déçus.

    Même la...

    Lire la suite