Accueil Société Régions Liège

Fusillade à Liège: «On a vu un type qui avait les deux bras levés et brandissait des armes à feu»

Deux policières et un jeune homme de 22 ans ont été tués. Deux autres policiers ont été blessés. L’assaillant a été abattu. Le témoignage de Daniel Dethier qui était sur place.

Temps de lecture: 2 min

L orsque j’ai entendu les coups de feu vers 10h30, on s’est mis à la fenêtre avec mon équipe et on a vu un type qui marchait de l’autre côté du boulevard, il avait les deux bras levés et brandissait des armes à feu ». Architecte, Daniel Dethier a ses bureaux sur le boulevard d’Avroy à Liège, en face de l’athénée de Waha où s’est réfugié mardi matin Benjamin Herman après avoir tué deux policières et le jeune passager d’une voiture.

« Deux corps étaient allongés sur le passage pour piétons qui est en face du café des Augustins, continue Daniel Dethier. Ils étaient habillés de noir, j’ai deviné qu’il s’agissait d’agents de police. Puis le tireur est entré dans le lycée, j’ai tout de suite pensé aux centaines d’enfants qui étaient présents mais je ne sais pas s’il savait où il était et avait conscience d’être dans une école (…) La police est vite arrivée, puis les hommes du peloton anti-banditisme et le secteur a été fermé à la circulation. Un groupe compact d’agents avait pris place à gauche de l’école, près de la porte d’entrée mais invisible pour le tireur, un autre policier était caché sur le côté droit, d’autres s’étaient dissimulés derrière des voitures et des arbres.

Tout d’un coup, l’homme est sorti de l’école en tirant sur les policiers, il en a touché. Les policiers ont vite riposté, on a entendu une vingtaine de détonations et le gars est tombé sur le trottoir. Les policiers se sont alors approchés pour s’assurer qu’il était bien mort puis ils ont attendu un bon moment avant d’entrer dans l’école, probablement parce qu’ils n’avaient pas l’assurance qu’il n’y avait pas d’autre tireur présent. J’ai aussi vu deux femmes d’ouvrage puis un homme sortir du bâtiment, visiblement choqués. Je m’étonnais de ne pas voir les enfants évacuer les lieux mais j’ai appris plus tard avec soulagement qu’ils étaient sortis par l’arrière du bâtiment. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo