Accueil Économie Finances

La méthode douce du fisc pour mieux vous faire payer vos impôts

L’année dernière, le SPF Finances a mené une enquête auprès des utilisateurs de Tax-on-web. Une meilleure compréhension du système fiscal se traduit par une satisfaction plus élevée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Vous l’avez vu, vous aussi ? Ce tableau de répartition des dépenses publiques qui apparaît sur l’écran avant de remplir sa déclaration d’impôts. Cette nouvelle information, offerte par le fisc, n’a rien d’un hasard. « C’est une action de communication parmi d’autres, mais cela fait partie de la mission importante de pédagogie », justifie Didier Leemans, administrateur pour les particuliers au SPF Finances.

Après les avertissements-extraits de rôle plus simples et les nouvelles lettres pour le recouvrement, les particuliers sont maintenant informés sur l’utilisation de leurs impôts. En réalité, la moitié des Belges a déjà vu ce diagramme qui indique où part l’argent. C’était l’année dernière, lorsque le fisc a lancé une enquête sur Tax-on-web, en collaboration avec Jan-Emmanuel De Neve, professeur à l’université d’Oxford et spécialiste en économie incitative.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pasquarelli Rita, mercredi 30 mai 2018, 14:52

    Le remboursement de la dette, la contribution européenne,... volatilisés ?

  • Posté par Kempgens Gilles, mercredi 30 mai 2018, 11:45

    Cet article ne mentionne pas les méthodes du fisc pour mettre le contribuable sous pression et trouver absolument quelque chose à extorquer: Menaces: nous n'avons pas peur d'aller au procès, nous sommes en droit de contrôler le contenu des comptes, nous ne sommes pas tenus d'accepter vos frais réels, nous pouvons utiliser toutes les méthodes que nous voulons même si elles ne sont pas identiques d'un bureau à l'autre, vous pouvez me raconter ce que vous voulez mais vous pouvez essayer de tricher sans arrêt de telle ou telle façon.... Propos vécus et entendus à chaque contrôle de frais réels. j'en arrive à devoir travailler avec un expert comptable et un avocat pour justifier chaque contrôle et cela me coûte cher. Alors, l'amabilité du fisc, je n'y crois pas.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs