Accueil Société

Le récit de la course macabre de Benjamin Herman à Liège

Trois morts, peut-être quatre, des blessés et toute une ville sous le choc. Benjamin Herman devait regagner sa cellule mardi soir après une sortie autorisée. Réputé violent et instable, il aurait été radicalisé au contact d’autres détenus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

La fuite en avant d’un délinquant notoire, d’un homme réputé brutal, instable, qui a profité de quelques heures de liberté octroyées pour semer la mort, s’assurer de son trépas et laisser une ville meurtrie. C’est ce qu’inspirent, quelques heures après les faits, les événements tragiques qui endeuillent la Cité ardente.

Un drame, un attentat si le caractère terroriste vient à se confirmer, qui ravive l’angoisse et renforce le sentiment d’impuissance face à une criminalité polymorphe, aussi soudaine qu’évolutive. Soudaine mais pas forcément imprévisible. L’enquête n’en est qu’à ses débuts, on le sait, mais le contexte, le déroulement des faits et surtout le profil de l’assaillant, soulèvent déjà d’importantes questions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs