L’assaillant a tué une autre personne avant la fusillade de Liège, confirme Jan Jambon

La veille de la fusillade à Liège qui a fait trois morts, l’assaillant, Benjamin Herman a commis un premier homicide avant de se rendre à Liège. L’information a été confirmée par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon sur Bel RTL.

Quelques heures avant le massacre à Liège, le corps d’un homme de 30 ans, un certain Michael Wilmet, a été découvert dans une habitation située à On, dans la commune de Marche-en-Famenne. La victime est une connaissance de Benjamin Herman. Selon la RTBF, Michael Wilmet aurait été tué à coups de marteau. Toujours selon la RTBF, l’arme du crime aurait été retrouvée dans le véhicule de Benjamin Herman à Liège.

La police s’interroge également s’il existe un lien entre la sortie de Benjamin Herman de prison et un braquage commis dans la nuit de lundi à mardi dans une bijouterie à Rochefort.

Michaël Wilmet, un héroïnomane

Michaël Wilmet était connu de la justice pour des infractions liées au trafic de stupéfiants. Héroïnomane, il avait été placé sous surveillance électronique dans le cadre d’une condamnation à la prison ferme prononcée début 2014 par le tribunal correctionnel de Marche. Sa peine s’était achevée en mars dernier après deux ans de surveillance électronique. Il n’était plus soupçonné d’aucun trafic.

Attaque terroriste ?

Jan Jambon a aussi signalé que beaucoup de signaux font penser à une attaque terroriste mais qu’il faut attendre les résultats de l’enquête. « Il y a des éléments en faveur et défaveur ».

Beaucoup de questions se posent mais on doit attendre les résultats de l’enquête, a insisté le ministre de l’Intérieur.

Le direct sur mobile

Sur le même sujet
Fusillade à Liège
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous