Accueil Belgique Politique

Les critiques pleuvent sur la réforme des aides à l’emploi wallonnes

Le gouvernement MR-CDH veut remplacer les points APE par un dispositif plus transparent. Plus de 60.000 emplois sont concernés. Les partenaires sociaux, les employeurs et la Fédération Wallonie-Bruxelles demandent une concertation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Les critiques se multiplient depuis quelques jours à l’égard de la réforme des aides à l’emploi APE portée par le ministre wallon Pierre-Yves Jeholet. Comme ce fut le cas pour les propos récents de Thierry Bodson (FGTB) dans Le Soir, les commentaires sont parfois sèchement recadrés : « La trajectoire budgétaire prévue dans le cadre de la réforme augmente de 2,34 % entre 2018 et 2019. Il n’y a donc pas de diminution budgétaire », ont répondu le ministre de l’Emploi et le ministre-président Willy Borsus.

Dans nos colonnes, le premier avait déjà affirmé qu’« il n’y aurait pas de bain de sang social », autre crainte formulée par le secrétaire général de la FGTB wallonne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs