Accueil L’archive

3 décembre 2010 : «Russie-Qatar, le choix qui secoue le foot mondial»

Les Plats Pays n’ont pas été battus à plates coutures.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 3 min

N ous allons vers de nouveaux pays. » Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football (Fifa), a défendu fièrement le résultat du vote intervenu jeudi en fin d’après-midi à Zurich.

La décision en a pourtant surpris plus d’un : c’est la Russie qui accueillera la Coupe du monde en 2018 et le Qatar en 2022. Ce double choix audacieux – et quelque peu sulfureux – met un terme au rêve entretenu pour 2018 en Angleterre, en Espagne et au Portugal, ainsi qu’en Belgique et aux Pays-Bas. Quatre ans plus tard, ce sont l’Australie, les Etats-Unis, le Japon et la Corée du sud qui espéraient eux aussi. Rideau. « Il est question de développement du football », a argumenté le patron de la Fifa.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs