Accueil Société

Aux obsèques de Mawda, un recueillement aux accents politiques

Mawda, la migrante kurde de 2 ans tuée d’une balle policière le 17 mai, a été enterrée à Bruxelles ce mercredi. Sa famille était là, entourée de plus d’un millier de marcheurs habillés en blanc.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Près de deux semaines après sa mort par un tir policier, Mawda, 2 ans, a été enterrée dans le carré musulman du cimetière multiconfessionnel d’Evere, mercredi. Son cercueil a précédé un cortège de 1.200 à 2.000 personnes, habillées de blanc pour rendre hommage à la fillette. Mais aussi contester la politique migratoire belge.

Les funérailles de la petite ont été retardées plusieurs fois, le temps d’effectuer tous les devoirs médico-légaux nécessaires à l’enquête. Une enquête diligentée par les limiers du Comité P et rendue ultrasensible par le caractère dramatique des faits et les débats qui ont suivi. « Nous n’avons invité aucun politique à se joindre à la marche », a asséné Mehdi Kassou, de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, à l’initiative du cortège blanc. « Les commentaires du monde politique ont été jusqu’ici assez malvenus, voire insultants. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par PETIT Robert, mercredi 30 mai 2018, 23:10

    Simple question : tous ces marcheurs (marcheuses) en blanc viendront-ils manifester contre une éventuelle libération conditionnelle de Dutroux, coupable des assassinats de Julie, Mélissa, An et Eefje ? Ce qui s'est passé est très grave, mais attendons les résultats de l'enquête judiciaire ! Je ne suis ni de gauche, ni de droite mais j'accorde encore de la crédibilité à notre pays et à ses institutions ! A défaut, il n'y a plus de démocratie possible !

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 30 mai 2018, 22:40

    Oui, je suis de gauche, d'une gauche profonde et je crois dans les gens, dans la population, dans le "peuple". Et j'aimerais que cette population dise haut et fort, "pas en mon nom" ! On ne tue pas des migrants, on n'interne pas des migrants, on ne tue pas des enfants !!! Et je hais Bdw et ses sbires, et Charles Michel qui n'ose rien dire, je les déteste tous car ils sont soumis, et s'attaquent seulement aux plus faibles ! Ils n'ont aucune décence, aucune rigeur morale... Alors, j'aimerais que ces gens en blanc représente la Belgique que j'aime, celle qui accueille, celle qui ouvre ses bras... Celle qui tend la main à cette maman et ce papa en larmes...sans leur dire "vous l'avez voulu" ! Je leur tends ma main et vous dis "je vous aime" et croyez en ce pays malgré tous vos malheur !

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 30 mai 2018, 20:43

    Je suis triste pour cette petite fille mais je ne me sens pas responsable les parents et le passeur sont les responsables

  • Posté par Gisèle Gits, jeudi 31 mai 2018, 16:08

    Parce que, pour vous, essayer de trouver pour ses enfants, un monde meilleur, fuir la guerre et la misère, c'est se rendre responsable de leur mort ? Avez-vous déjà essayé de réfléchir au drame que représente le fait de quitter son pays, sa famille pour espérer améliorer le sort de ses enfants - ou le sien seulement, d'ailleurs. À vous lire j'ai l'impression que vous n'êtes pas loin de penser qu'ils feraient mieux de se résigner et de mourir chez eux plutôt que d'essayer de conjurer le sort qui les a fait naître au mauvais endroit , au mauvais moment. Je vous plains, Monsieur, d'avoir si peu de compassion pour la détresse des autres.

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 30 mai 2018, 22:32

    En tant que Belge vous êtes responsable de ce qui se passe dans votre pays !!! Vous avez le pouvoir d'arrêter ces débiles politiciens qui se retranchent derrière les lois et les règles !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs