Accueil Économie Consommation

Affaire Veviba: Delhaize réclame 6,5 millions d’euros de dédommagements aux abattoirs

Pour justifier ce dédommagement, Delhaize explique avoir dû retirer et détruire la marchandise, trouver un autre fournisseur et faire face à un dommage réputationnel.

Temps de lecture: 2 min

Dans la foulée du scandale de la viande impropre à la consommation lié à l’abattoir Veviba, le distributeur Delhaize a décidé de réclamer 6,5 millions d’euros de dédommagements à la société Abattoir et Marché de Bastogne (AMB) et à l’abattoir Lanciers, à Rochefort, appartenant à Verbist, selon les informations de l’Echo.

Le distributeur, qui a retiré de ses rayons l’ensemble des produits venant de chez Veviba, s’est tourné vers le tribunal du commerce francophone de Bruxelles pour réclamer 6,5 millions d’euros de dédommagement à la société Abattoir et Marché de Bastogne (AMB) et à l’abattoir Lanciers, à Rochefort, appartenant à Verbist.

Pour justifier ce dédommagement, Delhaize explique avoir dû retirer et détruire la marchandise, trouver un autre fournisseur et faire face à un dommage réputationnel.

Passage à l’offensive

Lors d’une audience extraordinaire mercredi, les deux sociétés attaquées sont passées à l’offensive. AMB a dénoncé la rupture abusive du contrat et exigé le rétablissement de la relation, sous peine d’une astreinte de 250.000 euros par jour de retard. Lanciers réclame un peu plus de 650.000 euros de factures impayées par Delhaize, tout comme Belfius, qui assurait le factoring pour AMB.

Une première décision devrait être rendue à la mi-juin.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb