Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Le scandale Veviba inquiète les chasseurs luxembourgeois

Les chasseurs accusent le manque d’abattoirs possédant les structures suffisantes afin d’absorber le gibier tiré lors de la prochaine saison de chasse Si auparavant, les chasseurs pouvaient compter sur l’abattoir Veviba, la donne a changé depuis le scandale sanitaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En mars dernier, le scandale sanitaire lié à abattoir Veviba de Bastogne éclatait, provoquant un séisme au sein de plusieurs secteurs de l’agroalimentaire. Mais d’autres secteurs insoupçonnés en ont également fait les frais. C’est notamment le cas des chasseurs de la province de Luxembourg. Pierre Kauten, président du Conseil Cynégétique des Forêts d’Anlier, Rulles et Mellier, ne cache pas son inquiétude alors que la saison de la chasse se profile à l’horizon. « La législation impose pour des raisons sanitaires, la commercialisation du gibier via un abattoir agréé. Auparavant, 85 % du gibier tiré ne passait pas l’abattoir de Bastogne dans le cadre de la découpe du grand gibier. C’était le seul abattoir qui était capable d’absorber les grandes quantités de gibier. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs